Les verres actifs

Le verre dans l’architecture et l’aménagement de l’espace

Mis en ligne le : 14 juin 2013

Autonettoyant, incassable, opacifiant, feuilleté, isolant, coloré, chauffant…..sont autant de qualificatifs qui permettent de comprendre pourquoi le verre suscite à l’heure actuelle un intérêt inégalé auprès des architectes.

l’obsidienne, un verre volcanique naturel
L’obsidienne, un verre volcanique naturel

Né du sable et du feu, le verre est un des premiers métaux que l’homme a utilisé.  A la préhistoire, nos ancêtres taillaient déjà l’obsidienne, un verre volcanique naturel, pour former des pointes de flèches.

Si la technique du soufflage, qui fut la première grande innovation lié à ce matériau, ouvrit d’immenses possibilités c’est par l’usage du vitrail, dès le Moyen-âge, que l’introduction du verre dans l’architecture s’est d’abord faite.

Au cours des dernières décennies, la technologie verrière a connu une vague novatrice sans précédent. D’abord réservés à certains projets architecturaux ambitieux et souvent onéreux, ils se démocratisent aujourd’hui afin de se décliner dans de nombreux projets architecturaux ou d’aménagement de l’espace.

Ce matériau aux multiples facettes permet d’apporter des réponses concrètes aux questions liées aux économies d’énergie ou à l’efficience sur le plan énergétique

Il est désormais possible de satisfaire aux exigences de sécurité, de protection contre l’incendie, d’isolation thermique, de protection solaire ou de propreté

construire en verre

Pour plus d’informations sur l’utilisation du verre dans l’architecture, vous pouvez vous référer à :

« Construire en verre » de Christian Schittich, Gerald Staib, Dieter Balkow, Matthias Schuler et Werner Sobek

Publié aux Presses polytechniques et universitaires romandes
2e édition – 2012

Les Innovations

Privalite de Quantum Glass (Saint Gobain) : Verre actif pour la gestion dynamique de la transparence.

Le saviez-vous ? Saint-Gobain a été créé par Colbert au XVIIe siècle pour fournir les glaces et vitres du château de Versailles. Près de quatre siècles plus tard, Saint Gobain est propriétaire d’une impressionnante collection de verres actifs