Smart grids : les réseaux électriques intelligents

De nombreux projets français

Mis en ligne le : 25 juin 2013

Les Smart grids sont des réseaux de distribution d'électricité dit « intelligents ». Ils utilisent des technologies informatiques et de télécommunication afin d'optimiser le transport d'énergie. Les points de production sont reliés aux points de distribution pour favoriser la mise en relation de l'offre et de la demande.

La modernisation du réseau de distribution

distribution electricité

ERDF assure chaque jour l’exploitation, l’entretien et le développement plus d’un million de Kilomètre de lignes électriques, dont 685 400  Kilomètres de lignes BT (basse tension) et 608 000 Kilomètres de lignes HTA (moyenne tension).

Pour préparer l’avenir, ERDF doit se doter de nouvelles capacités de mesure et d’action afin de gérer le caractère aléatoire et intermittent des énergies renouvelables et d’accompagner les nouveaux usages électriques tels que le développement du véhicule électrique.

video smart grids
ERDF : Smart Grids, la nécessaire mutation du réseau électrique

Pour une totale efficience, cette adaptation doit avoir lieu au niveau mondial, Les Super grids devront donc transporter l’électricité produite vers les centres de consommation sur de très longues distances, d’un bout à l’autre de l’Europe, sans pertes importantes d’énergie.

RESEAU GRIDS
Le Super grids : des super réseaux en Europe (copyright smartgrids-cre.fr)

Smart grids et Bâtiment intelligent

De nombreuses expérimentations dans le monde, concernant les smart grids et les maisons intelligentes, sont actuellement mis en œuvre dans le monde : MeRegio Mobil (Allemagne), Philips HomeLab (Allemagne), One Tonne Life (Suède), Futurelife (Suisse), Toyota Smart Center (Japon).

Pour la France :

– Le projet Energy Positive IT (EPIT) piloté par Alstom Grid, :  mise en place d’un Système d’Information (SI) innovant permettant le développement de nouveaux services énergétiques liés à la gestion des éco-quartiers.

– Le projet Infini Drive : conception d’un modèle standard de pilotage des infrastructures de recharge pour les flottes captives de véhicules électriques.

–  Le projet Modelec piloté par Poweo Direct Energie :  analyser le comportement des clients (1000 foyers situés dans différentes zones géographiques) en matière d’effacement

– Le projet Tableau de bord de l’habitat (TBH) : mettre en évidence le potentiel d’économies d’énergie de divers dispositifs d’information, en particulier d’afficheurs locaux.

– Le projet A3M : mettre en œuvre un nouveau système de comptage communicant (« Automated Multi-Fluid Meter Management »), qui  permettra de proposer  des fonctionnalités innovantes de comptage notamment en matière de MDE (Maîtrise de la demande en électricité)

–  Le projet Building Smart Grid, piloté par le Syndicat départemental d’énergies du Morbihan (SDEM) et Schneider Electric : expérimentation, à l’échelle d’un bâtiment tertiaire, d’un réseau électrique intelligent. Le système associe la production locale au stockage d’énergie.

– Le projet Ecosystème piloté par EGUISE (Gestion Universelle et Intelligente de Services):  développer la circulation bidirectionnelle d’énergie entre les véhicules et l’infrastructure de recharge (bornes de recharge multi-technologies).

– Le projet AffichEco : déterminer l’impact de l’affichage des consommations énergétiques sur les comportements en résidentiel. Evaluer le potentiel d’économie d’énergie à court, moyen et long termes.

– Le projet  IssyGrid, piloté par Bouygues Immobilieest : optimiser la gestion et les consommations d’énergie à l’échelle d’un quartier (sensibilisation, communication, pédagogie et apprentissage technique, règlementaire et économique )

– Le projet Mov’éo Treve (Test de la Recharge des Véhicules Electriques) : mise en place des moyens matériels et réglementaires pour tester, comparer et évaluer des systèmes de recharge.

– Le projet Monitoring THPE : mise en place de systèmes innovants de suivi des performances énergétiques et de confort des bâtiments.

– Le projet MIETeC : tester, en grandeur réelle, un système de réseau électrique intelligent au service du territoire.

Ces différents projets français et européens vont permettre de tester les prototypes domotiques à grande échelle et en grandeur nature. Ils doivent également intégrer  des solutions inter-opérantes.

A noter :

Green Office Meudon, de Bouygues Immobilier, est le premier bâtiment tertiaire de grande ampleur à énergie positive en France (Les bâtiments à énergie positive sont de taille plus réduite). Il s’agit d’un bâtiment qui produit plus d’énergie qu’il n’en consomme, en exploitant des énergies renouvelables.

;

Source : Bouygues Immobilier
Green Office Meudon,- Source : Bouygues Immobilier

sources :

erdfdistribution.fr

smartgrids-cre.fr

 

Pour un complément d'information