Parole d’expert : « Un programme Restauration durable »

Sandrine Mignot, Responsable restauration & services aux salariés à la Société Générale.

Mis en ligne le : 7 mai 2013

Sandrine Mignot, Responsable restauration & services aux salariés à la Société Générale, s'est engagée dans une série de bonnes pratiques pour l'offre restauration faite aux salariés de la Banque.

Sandrine Mignot
Sandrine.Mignot. Responsable restauration & services aux salariés à la Société Générale.

Les dernières années ont été marquées par divers scandales alimentaires : de la vache folle aux lasagnes à la viande de cheval, en passant par le poulet à la dioxine. Que cela vous inspire t’il ?

SG image_gallery

La fraude peut être présente partout même dans l’alimentation. Les moyens de communication étant à présent planétaires, nous aurons probablement à l’avenir connaissance de nombreux nouveaux scandales. Peut être ceux-ci inciteront-ils les consommateurs à consommer des produits moins élaborés, produits plus localement…?

L’OMS tire la sonnette d’alarme concernant l’obésité, souvent conséquence de la malbouffe. Quel est le rôle de l’entreprise par le biais de ses restaurants ?

Le lien entre santé et nutrition n’est plus à faire. L’entreprise doit veiller à la santé de ses collaborateurs, c’est l’une de ses responsabilités. Aussi, veiller à ce que soit proposée une nourriture variée, équilibrée, inciter ses collaborateurs à bien se nourrir, s’inscrit clairement dans l’exercice de cette responsabilité.

 

Quelles sont vos actions en matière de Développement Durable ?

SG ANIMATIONS-

Notre programme « Restauration durable » s’organise autour de 2 axes : la santé de nos collaborateurs et la préservation de l’environnement. Plus de 50 actions concrètes ont été mené afin d’orienter nos prestations vers plus de « durabilité ».

Quelques exemples d’actions sur l’axe santé :

– la généralisation des fruit’bar dans tous nos restaurants

– la disparition des plats ayant un taux de lipide supérieur à leur taux de protéine

– la généralisation d’un féculent proposé en grillade (en sus des frites)

– l’absence de frites sur les tables de présentation

– l’absence de produits contenant des huiles végétales hydrogénées ou partiellement hydrogénées

– promotion d’une offre végétarienne

– généralisation du sel iodé

– généralisation d’une offre  pain complet en alternative au pain blanc…

 

Quelques exemples d’actions sur l’axe environnement :

– la proposition de crudités « bio » dans le salad’bar

– l’augmentation de l’offre de légumes frais de saison

– des fruits et légumes issus de l’agriculture raisonnée > 80%

– absence de produits ayant transité par avion

– absence de produits contenant de l’huile de palme et huile de coprah

– la méthanisation des déchets organiques

– produits d’entretien éco-labellisés

sg menu