v~|icon_comment_alt~|elegant-themes~|outline

AMO restauration : Pourquoi l’organisation du télétravail est-elle une nécessité ?

Accès client

Depuis mars 2020, tous les domaines d’activités sont impactés par la crise sanitaire du coronavirus, dont l’activité d’AMO restauration. Le télétravail fait aujourd’hui parti du quotidien et est une priorité pour de très nombreux clients. Dans un monde où la fonctionnalité du bureau se transforme durablement et ou le télétravail devient la norme plutôt que l’exception, la question se pose : comment appréhender les problématiques de l’AMO Restauration dans ce contexte particulier ?

 

Christophe GMYR, expert métier en AMO restauration au sein du cabinet JAICOST, apporte son point de vue sur cette question.

 

L’AMO Restauration en crise sanitaire : une nouvelle approche projet pour les entreprises.

« L’assistance à maîtrise d’ouvrage est un travail de conseil au profit de décideurs et donneurs d’ordres. En restauration, l’AMO est destinée à des Directions (DAF, RH, immobilier, achats, Environnement du travail, workplace…), des PM ou des CSE qui souhaitent mettre en place une nouvelle offre restauration d’entreprise. En qualité de cabinet conseil spécialisé en Assistance à Maîtrise d’Ouvrage (AMO), nous aidons au quotidien nos clients à mettre en place la solution de Restauration Collective la plus adaptée à leur demande, car chaque demande est spécifique.

 J’apporte un rôle de conseil, d’assistance et de proposition durant toute la durée du projet avec mon client. Au sein de JAICOST, nous avons une approche spécifique. Dans la plupart des cas, un Consultant Associé sera le pilote du projet et le contact « référent » pour le client auquel nous ajoutons des consultants « experts » membres de notre écosystème en fonction des compétences requises. Nous passons un temps important à analyser et comprendre le contexte du projet en question et à valider avec notre client ses enjeux, ses attentes et les livrables attendus pour la mission, le tout encadré par un calendrier validé conjointement. »

La restauration collective à la maison : des nouveaux besoins, de nouvelles solutions !  

« Depuis mars 2020, tous les domaines d’activités sont impactés par la crise sanitaire du coronavirus, c’est un fait. La Restauration Collective connaîtra aussi un « avant » et un « après » COVID. Cette pandémie pousse tous les acteurs du segment B&I à transformer, voire bouleverser leur modèle économique et opérationnel. Pour d’autres secteurs, je sais qu’il a été question de créer de nouvelles solutions innovantes telles que les dark kitchen, le frigo connecté, le Click&Collect, le Click&Delivery… pour s’adapter au contexte qui est évidemment difficile. Le plus grand changement en entreprise reste le télétravail, qui est rentré dans le quotidien de tous les salariés, alors qu’auparavant seuls quelques salariés le pratiquaient régulièrement. L’obligation de télétravailler a donc changé radicalement les comportements des salariés et notamment l’usage de leur bureau et de leur environnement de travail. Il est important que nous répondions aux attentes car de nouvelles habitudes émergent. »

L’immobilier de bureau se délocalise et se défragmente : JAICOST répond aux nouveaux usages.

 

« Pour commencer, nous analysons de façon stratégique la problématique du projet concerné afin de répondre au mieux aux attentes du client. Nous identifions tout d’abord les habitudes alimentaires prises par les Collaborateurs lorsqu’ils sont en télétravail. Ensuite, nous identifions les changements structurels qui sont en train de se mettre en place en matière d’immobilier de bureau, telle que la création de tiers-lieux, la disparition des open-spaces, l’autorisation de manger à son poste de travail ou la refonte des espaces dédiés aux parties communes par exemple. Nous identifions également les organisations de travail qui sont mises en place par les fonctions RH dans les entreprises concernant le FlexOffice et le télétravail. »

 

 

 

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les outils et les stratégies déployés sur vos projets d’AMO ?

    ” Un investisseur privé a lancé la construction d’un projet immobilier à Paris d’environ 120 000m² dont 90 000 m² pour les prises à bail qui semblent confirmer qu’environ 7 600 salariés seront rattachés à cet ensemble immobilier pour 4 800 postes de travail prévus. Dans ce projet, nous avons consacré un temps important à la compréhension des attentes de notre client utilisateur, et également des réfractaires. Nous avons réalisé une enquête périmétrique concurrentielle afin de comprendre les offres concurrentes dans un périmètre de 10 minutes à pied du site en question.

    Nous avons ensuite réalisé une enquête en ligne des collaborateurs, questionnaire adapté pour récupérer les données qualitatives et quantitatives nécessaires à présenter au client. Ensuite, nous avons organisé des Focus Groups, sous formats d’ateliers, que nous animons explorer les thématiques issues de l’enquête en ligne. Enfin, nous avons terminé notre mission par des entretiens « décideurs » qui permettent de récolter les attentes des acteurs clés dans le processus décisionnaire du projet. »

    Ces différents outils alimentent l’expression du besoin, élément structurant du contenu du Cahier Charges dans la phase consultation client.”

     

    Ressources Humaines dans la construction des projets d’AMO, nécessité d’évoluer ?

    “Je pense qu’il s’agit de comprendre, d’imaginer et d’anticiper le rôle que va jouer le bureau de demain pour un collaborateur, qui s’y rendra au plus 2 à 3 fois par semaine. Le but est de mettre en place des offres de restauration plus adaptées à ces nouvelles habitudes et usages Chez JAICOST, nous avons la conviction que les ressources humaines doivent s’approprier pleinement ce sujet pour que la restauration en entreprise puisse continuer à être un des piliers du bien-être et de la qualité de vie au travail pour les salariés de nos clients.”

     

       

       

       

       

       

       

       

      Christophe GMYR

      Christophe se consacre depuis 20 ans aux achats de prestations de services, et plus particulièrement aux achats de services aux occupants. Après une formation commerciale et juridique, il a pris la direction du développement d’une société de restauration collective leader sur le marché, pour Paris et l’Ile-de-France, pendant une dizaine d’années. Il se consacre aujourd’hui au développement commercial de JAICOST qu’il a co-développé avec Xavier Jibidar. Soucieux de permettre à ses clients de faire des choix éclairés, il a contribué à mettre en place une méthodologie rigoureuse et des outils d’analyse et de diagnostic éprouvés.

      À Lire également